dimanche 22 septembre 2013

Tartare et purée à mi-chemin entre deux saisons

L’équinoxe, quelle drôle de période : entre nuit et jour, chaud et froid, été et automne. On commence, selon les caprice météorologiques, à voir apparaître des produits tout automnal tandis qu'à côté les couleurs et parfums de l'été peuvent encore réjouir et réchauffer les coeurs.

Pour ce dimanche 22 septembre (bon, d'accord, c'est plus l'équinoxe), j'ai voulu faire un plat « entre deux », juste profiter de ce que la nature offre encore ou commence à offrir, ainsi que d'ouvrir la saison de la chasse. Un petit tartare plutôt automnal accompagné d'une purée de pois chiche à ma façon plutôt estivale, tenter de les parfumer et les réunir pour en faire un duo équinoxial.

Tartare et purée à mi-chemin entre deux saisons (recette pour 1 personne)

Pour le tartare
150 gr. de filet de chevreuil
1 cm. de gingembre
100 gr. de potimarron
1 oignon rouge
Huile de pistache
Sel, poivre, (piment)

Pour la purée de pois chiches

60 gr. de pois chiche sec
1 petite aubergine violette
2 petites gousses d'ail
le jus d'1/2 citron
Huile de lin
Sel, poivre, (piment)

On commence par la purée de pois chiches. On aura veillé à laisser tremper les légumineuses dans l'eau une nuit et on les aura cuit durant le temps nécessaire à éveiller leur tendresse (:-)), dans un bouillon parfumé ou non mais surtout pas salé. Le tout sera égoutté et réservé.

En parallèle, on aura mis à cuire entière l'aubergine au four préchauffé à 180 degrés durant une petite heure. On laisse refroidir et on pèle la peau brûlée ; l'intérieur aura confit et aura réduit. On prélève la chair et réservé.

On réunira alors dans un robot mixer les pois chiches, l'aubergine, l'ail qu'on aura pressé et le reste des ingrédients de la purée et on mixera jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène. Si c'est un peu épais, on peut rajouter un peu d'eau, d'huile ou de citron, en prenant garde au goût. On laisse le tout reposer une petite quinzaine de minutes.


Pendant ce temps de repos, on râpe ensemble le potimarron (pelé ou non), le gingembre et l'oignon ; j'ai employé une râpe à röstis que je trouve très pratique pour ce genre de procédé et préserver un peu de croquant du potimarron. Mettre le tout dans un bol.

Hacher la viande, si possible au couteau et l'ajouter au mélange de légumes. Bien mélanger, arroser d'huile de pistache (attention, c'est très parfumé), saler, poivrer et consciencieusement mélanger.


Présenter les deux préparations sur une assiette comme il nous plaira. Ce plat est consommable tel quel ou avec du pain frais et/ou légumes croquants.

Rigolez pas du dressage, j'm'amuse et m'entraîne à moins faire "gros tas dans mon assiette".